Tous les points à connaitre concernant le baby sitting à Paris

0
322

Les enfants peuvent avoir plusieurs caractères. Ils peuvent être très calmes, sages et doux ou au contraire, très bruyants, tumultueux et turbulents. Ainsi, savoir s’occuper d’eux requiert différentes sortes de qualités et de compétences. De plus, savoir s’occuper des enfants comme il faut n’est pas donné à tout le monde de savoir s’occuper convenablement d’enfants. Toutefois, loin des illusions utopistes, le marché du baby-sitting Paris et dans les autres régions ne cesse de se développer. Il y a de plus en plus de personnes qui souhaitent donner leur service au profit des parents et de plus en plus de parents qui souhaitent recruter un baby-sitter. Voici ce qu’il faut connaitre à propos de ce « métier ».

Le baby sitting c’est quoi ?

Le baby sitting Paris est une prestation qu’une personne propose ponctuellement ou irrégulièrement à des parents qui ont besoin de quelqu’un d’autres pour garder leurs enfants. Le principal rôle du baby-sitter est de s’occuper des enfants et de tout ce qui leur concerne. Il s’engage à assurer leur bien-être pendant l’absence des parents ou pendant les temps que les parents sont occupés à faire autres choses. Il leur nourrit, garantit leur hygiène et joue avec eux.

En fonction du contrat au départ, le service donné par le baby-sitter peut aussi s’étendre bien au-delà de la simple garde des enfants. Il peut aussi les emmener à leurs cours, les promener au parc, etc.

Il faut noter que le baby-sitting peut avoir lieu à la maison des parents, à leurs bureaux et pendant un évènement particulier auxquels la famille assiste (mariage, baptême, évènement professionnel, etc.). Il est même possible que le baby-sitter soir recruté pendant les vacances pour accompagner la famille afin que les parents puissent profiter au maximum de leurs séjours.

Qui peut faire du baby-sitting ?

D’un point de vue général, tout le monde peut faire du baby-sitting à Paris. Mais dans la réalité, il s’agit d’une activité habituellement faite par les étudiants ou les seniors qui ont besoin d’un complément de revenu. Légalement, il faut être majeur pour s’occuper des enfants. Cependant, certains mineurs peuvent aussi proposer à des parents ce service si seulement cette démarche s’inscrive dans le cadre d’une formation, comme le CAP AEPE par exemple. Dans tous les cas, il faut avoir les différentes qualités requises pour le poste. Certes, il s’agit d’une prestation rémunérée qui n’exige pas forcément de diplômes particuliers ou de formations particulières. Elle sollicite pourtant, des qualités personnelles précises.

La personne qui fait du baby-sitter doit être une personne intègre, discrète, sérieuse, responsable, mature et digne de confiance. Elle doit faire preuve de compassion, d’empathie et doit surtout avoir beaucoup de patience. Il est aussi nécessaire qu’elle soit à l’écoute des autres.

Certains parents peuvent être plus exigeants et demander des compétences ou des certifications particulières. Les formations en secourisme et tout ce qui est relatif aux enfants sont les plus demandées.

Combien gagne un baby-sitter ?

Certes, faire du baby sitting dans la ville de Paris n’est pas un métier ponctuel ou une carrière pour la plupart des baby-sitters. Il peut toutefois, permettre d’avoir un gain assez convenable. Comme il n’y a pas de règles particulières qui régissent cette activité, les prix du marché sont très variables d’un prestataire à un autre. Il y a quand même une sorte de fourchette sur les tarifs appliqués.

Pour ceux qui sont rattachés à une agence de garde d’enfants à domicile, ils touchent le smic horaire soit un minimum de 8,03 euros net de l’heure. D’autres baby-sitters peuvent proposer moins ou plus en prenant en compte les éventuelles charges qui incombent à leur statut. Les personnes qui ont de l’expérience et qui ont des qualifications particulières peuvent hausser leur prix. De même, si les services à fournir vont bien au-delà de la garde des enfants, le prix peut encore grimper.

Où trouver une offre de baby-sitting ?

Comme n’importe quel autre métier, il est possible de trouver des offres de travail de baby sitting à Paris sur internet. Plusieurs sites relatifs à l’emploi en proposent. Il est également possible de faire un tour sur le site de Pôle emploi. Des agences spécialisées qui disposent de plateforme web exposent également des offres de baby sitting.

En outre, certains parents postent directement leurs offres sur leurs comptes réseaux sociaux. Ces outils peuvent aussi dans ce cas, être exploités. Ils peuvent aussi utiliser les groupes ou pages spécialisées pour les parents.

Il y a aussi des postes qui sont découverts par la bouche à oreille.

Comment postuler ?

Pour répondre à une annonce de recherche de baby-sitter, la démarche à suivre est la même qu’avec les autres postes. Il est nécessaire de rédiger un CV et une lettre de motivation. Une fois rédigée, la candidature doit être envoyée à l’adresse indiquée ou à la personne qui fait l’annonce.

Le dossier doit contenir toutes les informations qui mettent en avant les atouts et les différentes qualités personnelles et professionnelles du candidat.

L’entretien peut avoir lieu dans un endroit particulier ou directement chez les parents recruteurs.

Comment concilier le baby sitting à Paris avec une autre activité ?

Une grande majorité des baby-sitters sont des étudiants qui prennent un job de baby-sitter en parallèle de leurs études. Ceci-dit, il est tout à fait possible de combiner le baby sitting avec une autre activité. Seulement, il faut savoir tout bien organiser. Voici justement quelques conseils utiles pour bien s’organiser :

    • il est nécessaire de bien adapter le nombre d’heures de travail aux disponibilités. Il faut donc prendre en considération les cours, les temps nécessaires pour les exercices ainsi que la préparation pour les tests ou les examens.
    • il est aussi indispensable de faire une préparation d’un planning annuel pour identifier les temps libres.
    • il est recommandé d’utiliser un agenda qui permettra l’organisation de chaque journée.

Dans la plupart des cas, les baby-sitters étudiants effectuent la garde des enfants chez les parents employeurs en soirée ou pendant les week-ends. De cette manière, ils n’ont pas à s’absenter de leurs cours. Les baby-sitters séniors quant à eux sont plus libres pendant les jours ouvrables puisqu’ils n’ont plus d’occupation particulière.