Etude géotechnique : une étape essentielle pour tout projet de construction

0
271
projet de construction

Vous souhaitez faire construire votre nouvelle maison. Sur ce, vous vous renseignez sur les démarches administratives et les étapes à suivre. Avant de commencer les travaux, vous devez faire une demande de permis de construire, trouver des professionnels et des aides financières et réaliser une étude de sol. Pour cette dernière, elle n’est pas obligatoire, alors pourquoi faut-il le faire ? Quelle est son importance ? Comment se déroule-t-elle ?

Quelle est l’importance d’une étude géotechnique ?

Vous n’êtes pas obligé de réaliser une étude géotechnique ou une étude de sol. Cependant, elle est fortement recommandée avant de commencer votre projet de construction. Elle possède une grande importance pour ce dernier, car elle permet d’examiner la géologie du sol. Est-il compact ou non ? Quelle est sa nature ? C’est aussi le moyen efficace pour connaître les propriétés physiques du sol.

En outre, cette étude est très importante, car elle permet d’identifier les risques propres au sol de votre terrain. C’est le cas pour les risques de glissement de terrain, d’inondations et autres chutes de blocs. Au cas où le technicien détecterait des aléas, il apporte des solutions appropriées.

Cette étude se divise toujours en 5 phases quel que soit l’endroit où se trouve votre terrain que ce soit en île de France ou dans d’autres régions. Elle commence par l’étude géotechnique préalable G1 en île de France et se termine par le diagnostic géotechnique G5.

Ainsi, en connaissant la nature et les composants de votre sol ainsi que les risques qui peuvent y survenir, le technicien peut déterminer le type de fondation à réaliser. Il arrive aussi à choisir les matériels adéquats comme sur ce site pour la construction. Tout cela garantit la solidité de cette dernière.

Comment se déroule une étude géotechnique ?

Comme il est déjà dit ci-haut, une étude géotechnique se divise en 5 phases successives. Pour les réaliser, le technicien fait une descente sur le terrain. Il y effectue une analyse de sol jusqu’à plusieurs mètres en dessous de la surface. Durant son intervention, il réalise :

  • une étude géotechnique préalable G1 : elle vise à déterminer les principes généraux à envisager pour la construction. Elle se déroule en deux phases : l’étude du site et les principes généraux de construction (PGC) ;
  • une étude géotechnique de conception G2 : elle consiste à définir la conception des travaux géotechniques et les risques géotechniques. Elle est constituée de trois phases : la phase avant-projet (AVP), la phase projet (PRO) et la phase DEC/ACT ;
  • une étude géotechnique d’exécution G3 : elle permet de détecter et de contrôler les risques géotechniques résiduels. Elle est divisée en deux phases : la phase d’étude et la phase de suivi ;
  • la supervision géotechnique d’exécution G4 : elle a pour but d’examiner la conformité de l’étude et du suivi géotechnique d’exécution du projet ;
  • le diagnostic géotechnique G5 : il permet d’étudier plusieurs éléments géotechniques dans le cadre d’un diagnostic.

Pour mener à bien chacune de ces études, le géotechnicien utilise des matériels et des logiciels spécifiques. En savoir plus sur ces équipements.